Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
société, médias, TICs, développement durable.

Bienvenue à bord !

société, médias, TICs, développement durable.

Quatre-vingt deuxième congrès mondial des bibliothèques et de l’information : retour à mes engagements et chantiers au sein de l’IFLA

com
Logo et Kakemono IFLA 2016Logo et Kakemono IFLA 2016

Logo et Kakemono IFLA 2016

Quatre participations successives : Québec (2008), Milan (2009), Göteborg (2010) puis Puerto Rico (2011) ont fini par faire de moi un habitué de cette rencontre au sommet des acteurs et décideurs du monde des bibliothèques et des sciences de l’information. Mais Puerto Rico a marqué un coup d’arrêt pour un chantier professionnel et académique. Malgré cette absence et cet éloignement forcés, j’avais un œil sur tout ce qui se passait dans le secteur et surtout au sein de la Fédération Internationale des Associations et Institutions de Bibliothèques - IFLA.

En 2015, j’ai inscrit comme objectif dans mon plan de responsabilité individuelle, la participation au congrès 2016 de l’IFLA. J’ai expliqué et exposé dans ma lettre de motivation mes objectifs pour ce congrès en ces termes : mes nouveaux centres d’intérêt et objectifs se résume en 03 points à savoir : réintégrer l’équipe francophone au sein de la Cellule de communication de l’IFLA (IFLA Express), partager mes expériences et pratiques en matière de gestion des connaissances et devenir un pilier de la réalisation des objectifs et enjeux de l’IFLA dans les prochaines années au Bénin.

J’ai également affiché et mis en exergue ma volonté de retour en ces mots : je désire reprendre mes engagements et chantiers au sein de l’IFLA et des instances francophones à l’endroit où je les ai laissés en 2011 à Puerto Rico.

A la proclamation des résultats le Comité français International Bibliothèques et Documentation - Cfibd m’a octroyé une bourse pour participer du 11 au 19 aout 2016 au quatre-vingt deuxième congrès mondial des bibliothèques et de l’information à Columbus dans l’Etat de l’Ohio au pays de l’oncle Sam. Cette institution venait ainsi de me donner l’occasion rêvée de réaliser mes objectifs et idées contenus dans les phrases précédentes de ma lettre de motivation. Je voyais ainsi le chemin balisé pour un retour au sein d’une rencontre qui a impacté ma carrière.

Pour la petite histoire c’est à l’IFLA qu’est née ma vocation pour la gestion des connaissances, poste que j’occupe à Plan International Bénin depuis Mars 2014. En effet, après avoir entendu l’expression Gestion des connaissances lors d’une présentation de la Section Knowledge Management en 2011, une passion est née pour cette discipline proche de ma spécialité. J’ai commencé à nourrir et entretenir cette passion à travers des lectures et recherches qui ont fini par faire de moi un praticien de cette discipline mais aussi un membre élu au sein de cette section pour un mandat de 05 ans (2011-2015). Ce fut grâce à l’accompagnement dont j’ai bénéficié de la part du Cfibd qui a réussi à me faire parrainer par la Bibliothèque Nationale de la France - BNF.

J’ai commencé cette longue histoire à l’IFLA comme traducteur bénévole Anglais-Français des textes officiels de l’IFLA, puis des communications à présenter au congrès. Cet engagement pour la promotion du multilinguisme à travers la langue française au sein de l’IFLA sur le site de l’institution puis après à travers celui de l’Association Internationale Francophone des Bibliothécaires et Documentalistes - AIFBD m’a ouvert les portes de la Cellule francophone de communication chargée de traduire dans la langue de Molière, le Bulletin officiel IFLA Express lors des congrès IFLA.

Ce fut en 2011 avant le congrès de Puerto Rico (USA, 2011). Un beau matin du septième mois de cette année-là, je reçus un mail sympathique m’annonçant mon acceptation au sein de ce groupe francophone des traducteurs. J’ai travaillé aux côtés d’autres volontaires dans d’autres langues dans la salle de presse tout au long du congrès. Ce fut de beaux et excitants moments d’échanges. C’est dans cette salle qu’une volontaire traductrice arabe m’a appris mes deux premiers mots arabes : Salam Malekoun et Inch Allah. Deux mots qui ont été d’un secours estimable en septembre 2011 lors de ma traversée vers l’Egypte.

Au retour de ce congrès de 2011, je devais répondre à l’appel de la voix du destin dans un domaine qui me passionne aussi, la communication et les médias. En effet, j’ai atterri au pays des pharaons à l’Université Senghor d’Alexandrie pour 02 ans (2013-2015) de renforcement de mes capacités. Toutes ces années de combat sur un autre chantier m’ont éloigné de la maison IFLA ou je suis revenue en Aout dernier.

04 ans de présence puis 04 autres d’absence à l’IFLA. Mon dernier congrès fut sur le territoire américain (Puerto Rico) et mon retour à l’IFLA fut encore sur le même territoire dans le même mois d’Aout. Le départ du Bénin pour ce pays s’est effectué un 11 aout en 2011 et je suis reparti à la même date à savoir le 11 aout 2016. Les chiffres 4 et 11 caractérisaient-il mon chemin de vie ? Ces deux chiffres seraient-ils mes chiffres de chance, porte bonheur ? Je cherche depuis à sonder ce mystère et cette coïncidence du nombre 04 en termes de présence et d’absence et le 11 comme date de départ.

Knowledge Cafe et banniereKnowledge Cafe et banniere

Knowledge Cafe et banniere

Mais qu’ai-je accompli, apporté puis appris lors ce congrès 2016 de l’IFLA ?

Ce congrès sur le thème Connections. collaborations. communauté a regroupé 2045 participants venus de 137 pays du monde. J’ai participé aux activités des sections suivantes : Knowledge Management Section, New Media Section, Section Afrique, Caucus Francophone sans oublier les différents évènements culturels.

Une participation active et une implication affirmée au sein du KM section

La Knowledge Management Section (Section Gestion des connaissances) a enregistré le fort taux en termes de présence, de participation et d’implication pour ce congrès. Deux sessions m’ont beaucoup intéressé et permis d’échanger avec mes collègues et d’apprendre sur la gestion des connaissances à travers les nouveaux médias. Il s’agit de la ‘Knowledge Café sur le thème Continuous Learning in Libraries & their communities’’ - Knowledge Management with library and Research services for Parliaments and continuing Professional Development and Workspace Learning et la présentation sur le thème Using social media at work: how to share knowledge, improve collaboration and create a mutual savoire-faire?

Par ailleurs, j’ai pris l’engagement de contribuer à la finalisation et à la mise en œuvre du plan de communication de cette Section. J’ai accepté de rejoindre l’équipe chargée de cette tache afin d’apporter de la visibilité aux actions d’une section qui m’a beaucoup donné et impacté ma jeune carrière de gestionnaire des connaissances.

Un engagement renouvelé en faveur du multilinguisme

J’ai évolué dans la salle de presse avec des collègues traducteurs volontaires des autres langues. Cette année, le travail et la collaboration à distance se sont beaucoup améliorés grâce au déploiement de la plateforme PBWorks mis en place pour la circonstance. Plusieurs textes sont passés sous ma plume de traducteur Anglais-Français mais celui qui m’a beaucoup apporté de la joie fut le message Président Barack Obama à l’endroit des congressistes.

Par ailleurs, j’ai pris une part active via mes profils (Facebook, Twitter et Instagram) à la campagne Web initiée par le Cfibd autour du congrès. Le hastag (mot dièse) conçu pour la circonstance #Francophonie a permis une interaction avec mes profils, ceux du Cfibd et d’autres collègues boursiers francophones. Cette contribution à la couverture médiatique s’est étendue à tous les évènements culturels auxquels j’ai pris part.

Un réchauffement et élargissement de mon réseau professionnel

J’ai retrouvé des anciens collègues devenus des amis au cours de mes 4 congrès successifs et fait la connaissance d’autres ; ce qui a élargi mon horizon professionnel. Les retrouvailles qui m’ont beaucoup réjoui furent celles avec ma collègue Jane DYSART de la Knowledge Management Section et la professeure Clara M. CHU, deux femmes qui sont devenues au fil des ans mes modelés et mes références. La première pour son bagage, ses années d’expériences et de pratique dans la gestion des connaissances et la seconde pour son combat et son engagement pour la promotion des sciences de l’information. Professeure Emerite au Mortenson Center for International Library Programs of the University of Illinois, Urbana-Champaign, elle a été le récipiendaire 2015 CALA Distinguished Service Award. J’ai échangé avec ces deux collègues à plusieurs reprises dans la Hall de l’exposition, autour d’une table et à des heures de pause.

Positionnement de la bibliothèque de mon institution au sein du Projet Bibliothèques pour la Paix

Dr. Clara M. CHU était au stand du Mortenson Center for International Library Programs of the University of Illinois, Urbana-Champaign dans le hall de l’exposition pour montrer le projet Bibliothèques pour la Paix. Après présentation, explication et échanges, j’ai inscrit la modeste mais riche bibliothèque de Plan Internationale Bénin dans les bibliothèques engagées dans ce projet qui a connu son point culminant le 21 septembre dernier par la célébration de la Journée internationale de la paix à travers le monde.

Perspectives

2017 est l’année des élections dans les différentes sections de l’IFLA et je n’entends pas rester en marge de la course à la consécration pour un retour au sein de la KM section voire celle de la New Media Section.

Je voudrais dire un sincère merci au Comité français International Bibliothèques et Documentation - Cfibd pour m'avoir octroyé cette bourse de participation à ce congrès IFLA 2016. Ma gratitude va également à mon insitution de provenance, Plan International Bénin qui a soutenu et accompagné ma candidature et ma participation.

Quelques photos.Quelques photos.Quelques photos.

Quelques photos.

Print
Repost

Commenter cet article